DOLYSTER
Bienvenu(e) Dans Vôtre Lacet Du Web.

|CORDIALEMENT
* Smile * DOLYSTER * Smile *
*- Http://dolyster.africamotion.net
*- Lacet Du Web à l'Ampleur Forumiser !

Le Metier de l'enseignement: un choix ou une aventure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Metier de l'enseignement: un choix ou une aventure

Message par Souleiman Ahmed Ainan le Mar 27 Déc 2016 - 9:48

Le métier de l’enseignement : une aventure ou un choix
« Chaque année, le monde y compris la famille éducative Djiboutienne célèbre le cinquième jour du mois d’octobre la journée mondiale des Enseignants sous le signe de l’allégresse et l’exultation ; par la suite la remise du cadeaux par les enseignants méritants. Mais cette année cette cérémonie coïncide la consultation nationale de l’ODD4-Education 2030 qui fait parti du 17 objective qui composent le programme de développement durable à l’horizon 2030 dont le CFEEF joue un rôle indiscutable, indéniable et évident »

Le métier de l’enseignement est beaucoup plus noble que les autres grâce au CFEEF qui est en quelque sorte le noyau dur du MENFOP. Cette profession est sollicitée partout dans le monde. « Un peuple qui lit. C’est un peuple qui gagne. » disait Mandela. Et notre président de la république qui attache une importance particulière à ce dernier, a même cité dans son discours d’investiture le 8 mai 2016, l’importance de l’éducation « Notre citoyenneté doit inspirer à notre système éducative ingéniosité et audace afin qu’il continue de former les leaders de demain, parce que l’éducation est l’âme de la république » a-t-il martelé.
D’ailleurs, ce fonction est le ciment de la société Djiboutienne. L’enseignant reste aux yeux des hommes politiques et de la société civile un puit inépuissable de sagesse, de connaissance, de comportement responsable et d’un avenir meilleur pour le pays.
L’enseignant est voué pour le développement de son pays. Il est engagé dans la mesure où ils veulent sortir son peuple de l’obscurantisme dans lequel ils sont confinés. C’est la preuve que le CFEEF joue un rôle décisif et tangible pour l’affermissement de ce métier noble plus que jamais. 
Les enseignants, après leur formation au CFEEF, sont déployés au fin fond du pays tel que l’école de GODAHAWO qui se situe à 5 KM du point de la trijonction entre les trois frontières à savoir l’Ethiopie, Djibouti et la Somalie. Cela nous montre une fois de plus l’importance que cette institution accorde à cette fonction de l’enseignement.
Ce métier est noble en république de Djibouti puisqu’il y a une forte recrudescence pour le demandeur d’emploi en ce dernier temps. Il est convoité presque la majorité des jeunes diplômés qui sortent de l’université de Djibouti. Et cela nous justifie que le CFEEF est un laboratoire efficace, efficient et opérant pour le métier de l’enseignement. 
Après la création du CFEEF les élève-maitres et les élèves- professeur reçoivent une formation fructueuse, prolifique et profitable. Alors cette institution a redoré le blason pour honorer et exalter la réputation de ce noble métier. Ce centre, fruit de longue halaine, produit des enseignant très compétent, très expérimenté et talentueux à relever le défie.
Ce métier confère uniquement à ce qui le pratique, une stabilité, une audace, une bravoure et un certain équilibre. D’ailleurs, la transmission, dans ce métier, est en quelque sorte sa fondation et son soubassement. Il assure impeccablement cette propagation et cette expansion de savoirs et de culture de génération en génération à une autre .L’enseignant reste au centre de cette prolifération et il est irremplaçable, utile et nécessaire dans ce processus d’éducation. Donc cela nous prouve une fois de plus que ce métier reste incomparable avec les autres.
A la différence des autres métiers, l’enseignant exerce sur des êtres humains. Il n’a pas droit à l’erreur. Il est éveillé et active dans son travail. De la préscolaire jusqu'à l’université, il ne cesse de soutenir les efforts de petits êtres en construction, avide de culture et de savoirs. Il utilise la file d’Arian pour faciliter la transmission. Il incarne pour ce petit ange les vraies valeurs de la société Djiboutienne, telle celle de la paix ; de la compréhension mutuelle, de la citoyenneté ou encore de l’égalité. Il agit dans la classe avec abnégation et dévouement et maintient la flamme de l’espoir chez les futurs responsables du pays.
En plus dans ce métier ce qui est beau, c’est de voir des petits enfants qui vous dise de bon mot ou même qui vous écrit des brochures de poèmes et des textes divers pour vous remercier le travail de l’année scolaire. « Vous nous avez bien fait travailler en apprenant à mieux écrire. » « Vous étiez gentil avec nous. » et tant d’autre expression qui vous touche au cœur.
Alors ce travail est sacré d’après ce que nous venons de dégager et ce petit bonheur nous fait aimer ce noble métier .Donc cela une preuve accablante et pesante pour justifier notre thèse sur ce noble métier dans le CFEEF joue un rôle important.
En outre cet emploi fait un timbre dans le mémoire de nos enfants, l’image lumineuse de celui qui a su éveillé leur curiosité, leur soif de découverte et leur capacité à s’intégrer dans la vie quotidienne.
Aucun autre profession dans la planète n’offre ce que nous venons d’exposer. Dans ce métier, l’enseignant façonne le destin de nos élèves et détient les clés de la réussite ou de l’échec scolaires d’un enfant djiboutien qu’il soit dans la capitale ou dans les régions de l’intérieur. Il a une lourde responsabilité et il est le créateur de tout les autres professionnels.
Certains individu de la société djiboutien ne donne pas d’importance à l’enseignant, il se croit sortir de la cuisse de Jupiter. Pourtant l’éducateur possède la réputation la plus prestige dans notre société et du monde entier.
L’enseignant est au-dessus des autres professionnels. Il contribue à forger la société dans le développement et à pérenniser la culture. Grâce à l’enseignement, la pauvreté recule et le pays fait une ascension fulgurante, flamboyante et triomphante dans tous les domaines.
Le fait d’être un enseignant permette te modeler à devenir un vrai citoyen qui défend son pays avec bravoure, avec hardiesse, et avec fermeté. Ce métier guide la société de l’errance et de l’ignorance mais aussi il détruit les faux esprits basés sur la barbarie, l’atrocité, la cruauté et le tribalisme.
La profession de l’enseignement n’est pas un travail d’Hercule mais plutôt un choix de vie et une fierté. Il offre plusieurs opportunité à l’enseignant que les autres ne les facilité pas en terme de qualité.
 Elle permet à l’enseignant de rester toujours jeune et d’être physiquement active. 
 Elle permet d’éveiller la conscience puisque l’enseignant lit beaucoup. 
 Elle permet à l’enseignant d’avoir une attitude positive et un humour quotidien excellent.
 Elle donne une autonomie large dans sa classe. Il est le maitre de sa classe. Il n’y pas beaucoup de jobs qui offrent autant de possibilité de créativité et de liberté tout les jours. 
 C’est une profession très sollicité. L’enseignant est une denrée rare dans le monde. 
 C’est un métier propice pour la famille dans la mesure où elle s’adapte les emplois du temps de tes enfants pour suivre leur scolarité.
 elle permet d’affecter le futur responsable du pays. 
 Elle offre à l’enseigant 3 mois de congé payé et 8 jours de vacance tous les 45 jours de travail.
Alors, ce que nous venons de démontrer est une réalité qui saute aux yeux et non pas une fiction ou une flatterie. Par rapport au métier de l’enseignement, les autres sont le tonneau des Danaïdes. Donc l’institution qui rend valorisante et gratifiante ce métier est le centre des enseignants de l’enseignement fondamental (CFEEF) ainsi que son directeur générale(DG) et les formateurs qui travaillent jour et nuit afin de former des enseignants compétents et qualifiés sur le terrain des opérations.
A l’approche crucial de la fin du processus sur la reforme de notre système éducative entrepris en 1999, le haut commandement du MENFOP se sont lancés sur un nouvelle front qui est la consultation nationale de l’ODD4-Education 2030, qui fait parmi du 17 objectives que composent le programme du développement durable à l’horizon 2030.
L’ODD4 permet d’assurer une éducation inclusive et équitable de qualité et de promouvoir des possibilités d’apprentissage tout au long de la vie pour tous. Pour la réussite de cette objective 4, il ya eu la collaboration de 7 ministère dont le MENFOP en est le porte flambeau. Notre ministère a choisi 5 axes pour la réalisation de cette objective. Il s’agit de la préscolaire, de la qualité dans l’école, l’accès à tous, l’équité et le ETPF. Ces axes permet de rendre plus efficient notre éducation dont le CFEEF en est la pierre angulaire pour la remédiation de ces leviers.

Souleiman ahmed ainan formateur au CFEEF
avatar
Souleiman Ahmed Ainan

Messages : 4
Points : 253
Réputation : 0
Date d'inscription : 21/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum