DOLYSTER
Bienvenu(e) Dans Vôtre Lacet Du Web.

|CORDIALEMENT
* Smile * DOLYSTER * Smile *
*- Http://dolyster.africamotion.net
*- Lacet Du Web à l'Ampleur Forumiser !

La connaissance de l’histoire permet –elle de changer le cours de l’histoire ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La connaissance de l’histoire permet –elle de changer le cours de l’histoire ?

Message par Dolyster le Dim 5 Oct 2014 - 13:12

Sujet : «  La connaissance de l’histoire permet –elle de changer le cours de l’histoire Question »
(Djibouti, Bac STT, 2003)

Remarque : Sujet difficile
Analyse du sujet : Le cours de l’histoire renvoie au déroulement des événements dans le temps et ne doit pas être confondu avec le cours en classe. Changer voudrait dire orienter le sens des événements, et cela supposerait une maîtrise du devenir historique par les hommes.
Reformulation du sujet : est-ce parce que nous connaissons le passé, que nous pouvons orienter les événements dans le sens que nous voulons ?
Problème philosophique : Les hommes maîtrisent-ils leur devenir historique ?

I) La connaissance de l’histoire permet de changer le cours de l’histoire
1) L’histoire comme donneuse de leçons ?
Les hommes, connaissant l’histoire, c'est-à-dire le passé, caractérisé par trop de violence, de guerre, peuvent décider de retenir des leçons du passé et ne plus vouloir revivre les mêmes choses (« plus jamais cela ! »)
2) Les dangers de l’ignorance de l’histoire
Ne pas connaître l’histoire (ensemble de faits qui se sont déroulés), c’est se condamner à répéter les mêmes erreurs que ses précédents. C’est en connaissant l’histoire qu’on peut changer le vécu présent de la société ainsi que le cours des événements.
3) Les hommes sont maîtres de leur devenir historique :
Contrairement aux autres êtres vivants qui subissent le poids des événements, l’homme est le seul être qui peut prendre en main son devenir historique : changer les mauvaises mentalités ou mauvaises pratiques issues du passé, vouloir changer ce monde en le pacifiant avec la création des institutions telles que l’ONU, etc...
II) La connaissance du passé ne suffit pas à changer le cours de l’histoire
1) L’histoire n’est pas vraiment donneuse de leçons, car si tel était le cas, les hommes ne répéteraient pas les mêmes crimes (génocides), les mêmes violences, les mêmes comportements. Le passé ne contribue pas au changement du présent
2) La nature humaine est identique :
Arthur Schopenhauer, David Hume : l’histoire nous apprend que la nature humaine est inchangeable, et que les hommes depuis la nuit des temps, reproduisent les mêmes comportements (guerre, expansionnisme, etc...)
III) Le cours de l’histoire est imprévisible, donc difficilement changeable
1) L’imprévisibilité du cours de l’histoire
En histoire, il n’y a pas de lois déterministes, qui peuvent prédire, orienter et déterminer pour toujours le sens des faits historiques. En science on peut prédire par des lois déterministes le mouvement d’un objet sur une distance

2) La contingence du fait historique
Les événements historiques sont marqués par la contingence (est contingent ce qui peut ou ne peut pas, arriver, se produire comme par exemple « il neigera à Djibouti »).
avatar
Dolyster
Dolyster
Dolyster

Messages : 50
Points : 2275
Réputation : 2
Date d'inscription : 04/01/2012
Age : 19

Voir le profil de l'utilisateur http://dolyster.africamotion.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum